Logo du site

Article publié le 18 février 2013.

Sortie de la DGCCRF de la REATE : c’est possible !

Un groupe de travail Ministériel s’est réuni, ce jour, à Bercy sous la présidence du Secrétaire Général Dominique LAMIOT. L’ordre du jour portait notamment sur les problématiques liées à la RéATE, et plus particulièrement sur la DGCCRF.

Le Ministère, l’Administration Centrale de la DGCCRF, les organisations syndicales , convergent sur le bilan critique de la RéATE. Tous reconnaissent son caractère régressif en termes de réactivité, d’efficience compte tenu de la situation des effectifs, de dégradation des conditions de travail, et, chiffres à l’appui, d’efficacité.

Le SNACCRF-CGT et sa Fédération des Finances-CGT ont défendu une approche centrée sur les mécanismes devant être mis en œuvre afin de sortir la DGCCRF de la RéATE.

La CGT a notamment proposé que :

- La priorité soit donnée à l’obtention de cette sortie,

- le réseau des laboratoires du SCL soit conforté et son intégration à Bercy pleinement confirmée,

- que puisse être acté le nécessaire repositionnement d’une logique de "Protection des Populations" à des concepts plus larges et porteurs de "Police Économique" et de "Protection de l’Ordre Public Économique ».

Pour ce faire, la CGT a mis en avant la démarche contenue dans son mémorandum, à savoir :

- Transformer, dans une première phase, les structures DD(CS)PP et DIRECCTE héritées de la RéATE. Elles deviendraient le cadre d’hébergement des services déconcentrés de la DGCCRF,

- redonner à chacun un encadrement métier ainsi que le lien direct avec l’Administration centrale d’une part et les autres composantes du réseau d’autre part,

- obtenir le retour à des règles nationales de gestion des personnels garantissant à tous leurs droits et leurs garanties collectives rendant ainsi caducs tous les règlements intérieurs.

Des discussions de ce groupe de travail, il apparaît notamment que pour Bercy, tout statut quo de la Réate est impossible !

La sortie de la DGCCRF de la RéATE est possible.
La CGT appelle les personnels à poursuivre activement le processus d’action pour donner la plus grande visibilité possible à cette revendication et imposer sa prise en compte.

Retour en haut