Logo du site

Article publié le 15 avril 2013.

Solidaires - CFDT - CGT - FO : Manifestation nationale des agents de la DGCCRF du samedi 6 avril - Entretien avec Xavier Lacoste

Comme nous vous l’avions annoncé, une délégation de l’intersyndicale SOLIDAIRES, CFDT, CGT et FO a été reçue, à l’issue de la manifestation du samedi 6 avril, par Xavier Lacoste, conseiller social de Marylise Lebranchu Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat.

Lors de cet entretien, le conseiller social a rappelé, en préambule, que la Ministre est à l’écoute des agents et que l’intersyndicale de la DGCCRF était reçue dans ce cadre.

Au cours de la rencontre, ont été abordés :

- Le rôle et la place des laboratoires du SCL dans l’exercice des missions de la DGCCRF.

- Les dégâts induits par la réforme : le conseiller social a ainsi indiqué que la Ministre a bien mesuré tous les problèmes rencontrés par la DGCCRF et ses agents dans l’exercice de leurs missions.

- L’absence de gain d’efficacité depuis la création des DDPP et encore plus dans les DD(CS)PP. Le conseiller social a reconnu que si les missions, vues de très loin, peuvent paraître complémentaires, il n’en est en fait rien.

- La situation quasi aussi déplorable dans les DIRECCTE où les agents de la DGCCRF sont très souvent « oubliés » au profit de ceux de l’emploi (qui est une priorité gouvernementale !)

- La « préfectorisation » : Xavier Lacoste a indiqué qu’aucun mouvement en ce sens n’est envisagé malgré le contexte de suppressions de certaines sous-préfectures. Il a par ailleurs indiqué qu’il ne devait pas y avoir de dépendance directe des missions de la DGCCRF par rapport aux Préfets.

- La CIMAP du 4 avril et particulièrement la proposition 12 qui prévoit une mission d’expertise : le rapport, qui sera rendu à la fin du premier semestre 2013, devra proposer divers scénarios d’organisation fonctionnelle de l’administration territoriale. C’est dans ce cadre que la problématique de la DGCCRF sera examinée.

- Les effectifs sont, selon le conseiller, « une question qui se discute ». M. Lacoste a par ailleurs reconnu l’importance de la mobilisation des personnels tant le 21 mars, lors de la journée de grève, que le 6 avril lors de la manifestation nationale !

Lors de cette rencontre, les organisations syndicales ont développé leur plate-forme revendicative de regroupement des services déconcentrés de la DGCCRF dans une seule administration placée sous l’autorité de Bercy.

La présentation a été enrichie d’exemples sur les conditions de travail au quotidien, notamment l’abandon ou le report d’interventions avec les manipulations statistiques qui en découlent, et les freins à notre action induits par la réforme RGPP / Réate.

Les organisations syndicales ont également insisté sur la place et le rôle des laboratoires dans l’action quotidienne de la DGCCRF et sur la nécessité de leur accorder les moyens nécessaires aux analyses et aux travaux de recherche.

En conclusion, les organisations syndicales ont demandé à Xavier Lacoste que le gouvernement passe des paroles aux actes !

QUELLES SUITES

Il faut poursuivre les mobilisations à tous les niveaux tant dans vos départements qu’au niveau national.

Les organisations syndicales SOLIDAIRES, CFDT, CGT et FO vous proposent donc d’amplifier :

- les demandes de rendez-vous auprès des Députés et Sénateurs,

- les contacts avec la presse,

- de faire des distributions de tracts et de faire signer la pétition par les consommateurs.

De leur côté, au niveau national, les organisations syndicales vont relancer les groupes parlementaires de l’Assemblée Nationale et du Sénat pour obtenir rapidement des rendez-vous.

L’intersyndicale SOLIDAIRES, CFDT, CGT et FO va se réunir, à nouveau, très rapidement pour définir de nouvelles modalités d’actions afin de poursuivre notre mouvement.

Retour en haut