Logo du site

Article publié le 30 janvier 2013.

La DGCCRF mise à mal par la RGPP/Réate doit être défendue plus que jamais

L’intersyndicale SOLIDAIRES, CFDT, CGT et FO s’est réunie les 18 et 25 janvier

Dorénavant, les Ministres de Bercy et la Directrice Générale ont pris conscience de l’impasse dans laquelle se trouve notre administration en charge de la protection économique des consommateurs.

La partition des services déconcentrés entre DD(CS)PP et DIRECCTE / DIECCTE, la rupture du lien hiérarchique vertical, la disparition des réseaux de compétences... réduisent de fait sa cohérence, son action et son efficacité. Issue de cette désorganisation, la chute de l’activité percute largement le réseau du Service Commun des Laboratoires.

Pour obtenir la sortie de la DGCCRF du dispositif RéATE, la mobilisation de chacun doit être immédiate et constante, afin que les responsables administratifs et politiques reconnaissent la nécessité de reconstruire une Direction rattachée à Bercy pour assurer l’exercice plein et entier de nos missions. Ces actions ont également pour objectif de consolider la pérennité du SCL.

Les organisations syndicales se félicitent des actions déjà entreprises par les personnels :

• Pétition remise à Benoît Hamon rassemblant la signature de 80 % des agents ;

• Campagne de motions exprimant les problèmes locaux quotidiens, notamment ceux concernant les conditions de travail ;

• Opérations de boycott des CT locaux et des données statistiques ;

• Interpellations d’élus sur la situation de la DGCCRF ;

• Adresses à la Directrice Générale.

La période qui s’ouvre, avec la présentation du projet de loi consommation par Benoît Hamon, doit être l’occasion de communiquer sur la situation de l’administration en charge de la protection des consommateurs (auprès des députés et sénateurs appelés à voter au cours de l’été, des médias et donc du grand public...).

Amplifions la mobilisation et faisons aboutir nos revendications collectives

L’intersyndicale vous demande donc d’entrer immédiatement et massivement dans l’action.

En Février :

- Faîtes parler de la DGCCRF !

Interpeller les parlementaires de vos départements en premier lieu mais aussi des médias quels qu’ils soient (presse écrite, radio, télévisions locales…). Les syndicats nationaux solliciteront des rencontres avec les présidents des différents groupes parlementaires.

Distribuer un tract à destination des consommateurs partout où vous le pouvez (sortie de centres commerciaux, sortie des métros…). Le modèle de tract vous sera communiqué rapidement.

Contacter les associations locales de consommateurs. Les syndicats nationaux agiront auprès des responsables des associations nationales.

N’oubliez pas de faire remonter les comptes rendus de vos rencontres et actions aux organisations nationales !

Un communiqué de presse sera diffusé par l’intersyndicale afin de sensibiliser les médias à la problématique de la DGCCRF.

En Mars :

Tous ensemble, en GREVE, le jour de la réunion du Comité Interministériel pour la Modernisation de l’Action Publique (CIMAP) pour dénoncer le fiasco de l’inter ministérialité pour la DGCCRF !

• Diffusion d’un communiqué de presse.

En Avril :

Organisation d’une action nationale au moment du passage en Conseil des ministres du projet de loi Consommation. Les modalités précises de cette action vous seront communiquées là-aussi rapidement.

Organisation d’une conférence de presse ainsi que diffusion d’un communiqué de presse.

Agissons, tous ensemble et maintenant !

- Bien entendu la liste de ces actions est non exhaustive et la mobilisation ne s’arrête pas en avril ! De nouvelles propositions vous seront faîtes au cours des mois.

- L’intersyndicale se réunira une ou deux fois par mois (premières dates prévues les 19 février et 7 mars).

Retour en haut