Logo du site

Article publié le 30 avril 2014.

Déclaration liminaire du SNACCRF-CGT - Groupe de travail relatif aux « mesures d’accompagnement social » du 30 Avril 2014

Madame la Directrice Générale,

C’est dans un contexte pour le moins conflictuel que ce groupe de travail est aujourd’hui convoqué...

Un contexte notamment caractérisé par la mise en œuvre d’une politique d’austérité budgétaire qui a pour objet de frapper, durement et violemment, toutes les dimensions de l’action publique, celle de l’Etat, celle des collectivités territoriales, celle de la sécurité sociale et plus largement de la protection sociale...

Considérant et réaffirmant que d’autres choix sont nécessaires et possibles, le SNACCRF CGT combat et combattra, en appelant les personnels a manifester et a se mettre massivement en grève les 1er et 15 mai prochain, cette politique qui tourne le dos a la construction d’une société du plein emploi, de la satisfaction des droits et des besoins fondamentaux de toutes et tous, d’une nouvelle logique de développement.

Pour y parvenir le SNACCRF CGT réaffirme aussi la nécessité de doter la citée de services publics de pleine compétence et de proximité sur l’ensemble du territoire national... Des services publics dotés des moyens humains et budgétaires nécessaires a l’accomplissement de l’intégralité des missions... Des services publics au sein desquels des agents publics qualifiés, correctement rémunérés, disposant de droits et de garanties collectives, rendant un service public de qualité...

Depuis la RGPP, la Réate hier, la MAP aujourd’hui, un véritable bras de fer est engagé à la DGCCRF pour refaire et faire de la DGCCRF un service public au service de la protection et du développement économique...

Ce bras de fer se caractérise par une mobilisation massive et inscrite dans la durée, large et unitaire, des agents de la DGCCRF, celles et ceux des DDI, des DIRECCTE, des laboratoires, des SCN, de l’Administration Centrale...

Comme vous le savez, les agents vous demandent de sortir la DGCCRF de l’ATE...

Comme vous le savez, les agents vous demandent d’ouvrir un réel processus de négociations...

Comme vous le savez les agents ne considèrent pas que la DGCCRF serait à vendre au moyen d’un volet dit "social" qui ne saurait répondre à leurs revendications...

Comme vous le savez, le SNACCRF CGT avait porté a la connaissance des anciens ministres de Bercy des propositions concrètes s’agissant notamment de la nécessaire réécriture du décret DIRECCTE, de l’avenir des laboratoires, de l’évolution de l’emploi, de l’adoption de toute une série de mesures ayant pour objet d’améliorer les conditions de vie au et hors du travail des personnels...

Force est de constater que vous refusez encore d’ouvrir un tel processus de négociations...

A l’évidence, vous faites un très mauvais pari base sur la résignation des personnels de la DGCCRF...

C’est ne pas comprendre l’attachement des personnels de la DGCCRF à leurs missions de service public...

C’est ne pas comprendre, pour ne pas dire les choses autrement, la portée de la nouvelle mobilisation des personnels de la DGCCRF, avec leurs collègues de la DGFIP et de la DGDDI, du 20 mars dernier...
Madame la Directrice Générale, nous ne (re)développerons pas aujourd’hui nos propositions et nos revendications que vous connaissez...

Le SNACCRF CGT interpellera publiquement et portera à la connaissance des nouveaux ministres de Bercy ses corpus revendicatifs dans les jours qui viennent...

Dans le cadre de ce groupe de travail, le SNACCRF CGT réitère, en premier lieu, les exigences suivantes :

- Mettre fin au gel de la valeur du point de l’indice,

- Revaloriser significativement sa valeur pour rattraper les pertes de pouvoir d’achat subies,

- Revaloriser significativement sa valeur pour revaloriser le pouvoir d’achat de toutes et tous,

- Revaloriser significativement sa valeur en lien avec la reconnaissance des qualifications des personnels,

Le SNACCRF CGT exige aussi la revalorisation et la reconstruction de la grille des rémunérations de la Fonction Publique.

Pour ce qui concerne ce groupe de travail, le SNACCRF CGT constate votre refus face à ses demandes de bilan et d’examen contradictoires de la composition du régime indemnitaire des personnels, de son évolution, de ses différentes caractéristiques y compris des prélèvements effectués sur les indemnités versées...

Par ailleurs, le SNACCRF CGT souhaite que vous apportiez des réponses claires aux questions suivantes :

- Pourquoi vous refusez vous de verser à l’ensemble des personnels une indemnité de même niveau et pérennisée dans le temps ?

- Quel est le montant exact de l’indemnité qui serait versée en fonction de vos propositions actuelles ?

- Toujours en fonction de vos propositions actuelles, quel est le montant exact de l’enveloppe budgétaire dont vous disposez ?

- Cette enveloppe budgétaire est-elle constitutive d’un abondement des crédits de la DGCCRF ? Si ça n’est pas le cas, il s’agirait de l’autofinancement sur lequel nous vous demandons de bien vouloir nous donner toutes les explications nécessaires.

En conclusion de notre intervention liminaire, entendez, Madame la Directrice Générale, que vous vous apprêtez à envoyer un bien mauvais signe si vous adoptiez un système qui revalorisait prioritairement les catégories les plus élevées. D’autres voies existent.

Entendez enfin que quoiqu’il résulte de ces discussions rien ne sera réglé sur l’essentiel et que la CGT appelle d’ores et déjà à une poursuite et à une amplification de la mobilisation des personnels par tous les moyens, y compris statistiques, et par la grève et dans les manifestations du 15 mai prochain.

Retour en haut