Logo du site

Article publié le 25 janvier 2013.

31 JANVIER 2013 : Un 1er rendez-vous du processus d’action et de mobilisation à la DGCCRF

En ce début d’année 2013, force est de constater que la crise ne cesse de s’amplifier et de s’aggraver entrainant la généralisation de l’insécurité sociale et économique. Cette insécurité trouve aussi son origine dans les réformes (RGPP, RÉATE…) ayant détruit des pans entiers de la Fonction Publique.

Dans un tel contexte, il est urgent de reconstruire une administration nationale publique de l’État au service d’un ordre public économique et de protection des consommateurs.

C’est tout le sens des revendications portées par le SNACCRF-CGT dans son mémorandum intitulé "Sortir la DGCCRF de la RéATE : Premières propositions de la CGT".

Suite à la réunion de ses instances nationales en date des 16 et 17 janvier derniers, le SNACCRF-CGT appelle les personnels à se rassembler et à agir, dans l’unité la plus large, pour imposer, en 2013, de premiers et significatifs changements à la DGCCRF.

Pour le SNACCRF-CGT, un tel changement exige notamment :

• l’engagement d’un processus de sortie de la DGCCRF de la RéATE,

• la réhabilitation et le renforcement de toutes les missions de la DGCCRF,

• la mise en œuvre d’un service public national de pleine compétence et de proximité, sur l’ensemble du territoire national,

• le renforcement du réseau des laboratoires qui, à l’opposé de tout processus de privatisations et d’externalisations, doit demeurer public et intégré à Bercy,

• la définition d’un plan pluriannuel de recrutements et de requalification des emplois,

• le respect et l’amélioration des droits et des garanties collectives des personnels, tant dans leurs dimensions directionnelles que ministérielles.

Pour imposer un tel changement, le SNACCRF-CGT estime qu’il y a besoin d’élever le niveau du rapport de forces et d’amplifier les processus d’actions initiés par les personnels, dans l’unité, au deuxième semestre de l’année 2012 (pétition unitaire signée par 2000 agents, motions, interpellation des élus...).

Le SNACCRF-CGT estime aussi nécessaire d’inscrire l’action dans la durée.

C’est pourquoi, le SNACCRF-CGT :

- Appelle les personnels de la DGCCRF à se mettre en grève et a participer aux rassemblements et aux manifestations, le jeudi 31 janvier, à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires, pour :

  • L’emploi,
  • Les salaires,
  • L’abrogation du jour de carence,
  • L’amélioration du fonctionnement de la Fonction et des services publics.

Au delà de ce premier rendez vous, le SNACCRF-CGT estime nécessaire de :

Créer les conditions d’une manifestation nationale des agents de la DGCCRF et d’un mouvement de grève, les plus unitaires et massifs possibles

Construire, proposer et porter des propositions et des revendications alternatives aux politiques de destruction et de démantèlement de la DGCCRF

Se rassembler et agir pour que d’autres choix soient faits quant a l’avenir des missions, leurs conditions de mise en œuvre, l’évolution de l’emploi, les droits et les garanties de l’ensemble des personnels de la DGCCRF

****

Par ailleurs, le SNACCRF et sa fédération des finances CGT réitèrent leur demande d’ouverture d’un véritable processus de discussions et de négociations s’agissant de l’avenir de la DGCCRF

Engageons le processus d’action, dès ce mois de janvier et au delà

LE 31 JANVIER

Ensemble, soyons toutes et tous
en grève et dans les manifestations

Retour en haut