Logo du site

Article publié le 6 juillet 2011.

section CGT Administration centrale : la RGPP à la DGCCRF : la vie de château - Baroin et Pécresse apprécieront-ils la facture ?

En ces temps de restriction budgétaire accélérée, la directrice générale de la DGCCRF a décidé qu’il lui fallait, malgré tout, un cadre adéquat et prestigieux pour faire plancher son staff sur la RGPP appliquée à sa direction générale et plus particulièrement à son administration centrale, récemment amputée d’une sous direction et de deux bureaux.

Ainsi, après avoir assisté au pot de départ de la ministre LAGARDE le jeudi 30 juin à BERCY, un minibus était prévu à 14 heures pour Madame la DG, son directeur de Cabinet, ses deux chefs de service dont monsieur Pierre Fond, par ailleurs maire de Sartrouville, ainsi que les 6 sous-directeurs. Bref, le Top 10 de la DGCCRF !

Destination de cette équipe de très haut niveau : le Château de BELESBAT à Boutigny dans l’Essonne, 5 étoiles avec golf de 18 trous, salles de réunion, suites. Luxe Grand siècle, Calme et Volupté ! Nous vous conseillons d’aller juger sur pièces sur le site internet du château.

Les réjouissances ont été les suivantes : jeudi après midi de travail dans une salle louée ad hoc, diner, hébergement sur place, petit déjeuner, vendredi matin matinée de travail suivi d’un déjeuner final. Il paraitrait que certains auraient manifesté le désir de rentrer chez eux pour éviter la nuitée au château…. Refusé.

Bref tout le monde regagnait le ministère le vendredi 1er juillet vers 15H prêts à affronter un nouveau week end….réparateur !

Sachant que les forfaits pour ce château commencent à 1500 euros que la plus petite des chambres est à 204 euros et que les suites voisinent les 400 euros, que la carte de restaurant n’est pas celle de la cantine de Bercy, la question se pose de savoir à combien s’est élevée la facture……et qui a payé ? Les locaux de Bercy disposent de salles de réunions confortables, la DGCCRF a une salle de prestige appelée « salle des commissions  ». Deux restaurants sont dédiés, dans Bercy, aux hauts fonctionnaires.

L’ensemble des agents de la DGCCRF apprécieront la dépense en ces temps de gel des salaires des fonctionnaires….Les agents de l’administration centrale apprécieront encore plus. Il sont dans l’attente inquiète d’une restructuration à la hussarde qui devrait se faire en plein mois… d’aout …avec amputation, compactage (2 agents par bureau) et incertitudes….

Cette dépense de milliers d’euros est totalement injustifiée, indécente et provocatrice au regard des sacrifices demandés aux fonctionnaires dont les conditions de travail se dégradent de mois en mois. Elle révèle, si besoin était, le fossé grandissant entre des dirigeants aveugles et sourds au malaise des fonctionnaires chargés de missions économiques et de sécurité au service du public, missions importantes qu’ils ont de plus en plus de mal à assurer correctement.

Retour en haut