Logo du site

Article publié le 29 novembre 2018.

Les questions qui embarrassent la DG (numéro 2) : Dis Madame la Directrice, dessine-moi la DGCCRF !

Astéroïdiens, Astéroïdiennes et les autres aussi, mais que se passe-t-il sur le caillou
CCRF ? Et pourquoi ?

Eh bien on n’en sait rien !

Après trois échecs successifs pour reconstruire notre chaîne de commandement, après deux revues des missions sans autre ambition qu’un sabordage en règle, après la perte de la sanctuarisation des effectifs et la reprise des destructions d’emplois, une question pourrait se poser : Et maintenant cheffe, qu’est-ce qu’on fait ?

Deux fois déjà, la question fut posée par les représentants du personnel sans qu’une esquisse de réponse sérieuse ne vienne en retour.

Dans un contexte d’hostilité générale, ou l’action publique est sans cesse décriée sur la base de comparaisons malsaines avec le secteur privé, quoi de plus mortifère qu’une absence de projet ? (le gag inconsistant de la « start-up d’Etat » mis à part)

Qui peut croire que la dématérialisation de la permanence consommation vise à retrouver de l’efficacité quand, dans les faits, elle n’existe déjà presque plus ? Qui peut croire que le désengagement des contrôles d’hygiène se ferait sans incidence sur les ETP ? Comment s’abstraire de la déconnexion grandissante entre l’Administration Centrale et les enquêteurs de terrain ? Comment croire que la reconstruction de la chaîne de commandement, certes indispensable, puisse encore tenir lieu d’unique Mantra ?

Et si le projet était que justement il n’y en a aucun. Bercy, confronté à sa totale incapacité à récupérer le contrôle de son jouet, la DGCCRF, pourrait être tenté de s’en désintéresser, voire de le casser plutôt que de l’abandonner à d’autres.

Madame la Directrice Générale, que répondez-vous à cela ?

Retour en haut