Logo du site

Article publié le 19 octobre 2017.

Compte rendu de l’Intersyndicale du 9 octobre 2017

Bilan de la journée du 28 septembre

Les mobilisations :

76 565 manifestants recensés. (C’est peut-être anecdotique, mais c’est la première fois que des Organisations annoncent des chiffres de manifestants inférieurs à ce que donnent la Police).

Très forte mobilisation : historique. Plus du double de ce que l’on réalise depuis 2014.
Quelques actifs ont rejoint nos cortèges.
Dans certaines villes, présence de délégations CFDT et UNSA.

Les raisons de la colère sont à trouver naturellement dans l’augmentation de la CSG, ainsi que l’image largement répandue que les retraités constituent une catégorie de privilégiés. Trop, c’est trop !

Dans les territoires : manifestations, rassemblements, délégations auprès des Députés, Préfectures.

Contrairement aux autres journées de mobilisations, les manifestations étaient attendues par les gens, la presse.

Satisfaction sur le contenu de la conférence de presse : chaque Organisation apportant ses remarques.

Nombreux contacts de journalistes.

La rencontre au Ministère à la fin de la manifestation :

Sentiment pour tous que la Ministre ne connaît pas le dossier des retraites.

A la fin de la rencontre, accord pour des réunions de travail sur certains points. Dans ce cadre, pour l’Intersyndicale, nos prochaines demandes de rencontres pourront traiter des questions de pension, des EHPAD, des CDCA. (Voir le compte rendu UCR).

La question de l’avenir de la Loi sur la perte d’autonomie est lourde d’inquiétude. Proposition de rencontrer le syndicat des maisons de retraite, la Fédération hospitalière de France.

Les décisions :

  • Décision d’adresser un nouveau courrier au Président de la République, afin qu’il nous reçoive enfin.
  • L’Intersyndicale appelle à une semaine d’initiatives du 6 au 11 novembre 2017, dans le cadre de la discussion des budgets au Parlement (PLF et PLFSS).
    • → La FSU propose d’émettre des reproductions de billets de 50 € amputés de la valeur de l’augmentation de la CSG.
  • Dans chaque département, des délégations iront à la rencontre des Députés et Sénateurs de la République pour leur rappeler ce qui constitue la colère des retraité-e-s. Ces délégations seront appuyées par des rassemblements devant les permanences locales des parlementaires.
  • Avec le même objectif, au niveau national, les représentants des Organisations de retraités rencontreront les représentants des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat. Un rassemblement sera organisé à proximité de l’Assemblée nationale.

François Thiéry-Cherrier, lors de l’Inter-UCR du 6 octobre, a été interpelé par la Sécrétaire générale de la CFDT pour nous reprocher de ne pas avoir invité la CFDT et l’USNA, dans le cadre de la journée d’action du 28 septembre.

L’UNSA souhaite rencontrer le groupe des 9 sur principalement la CSG et d’autres perspectives.

Cela montre les difficultés dans lesquelles leur isolement parmi les mobilisations de retraités doit commencer à faire problème.

Pour l’Intersyndicale, les désaccords aujourd’hui sont au plan revendicatif trop importants, y compris sur l’augmentation de la CSG.

Il y a par contre des questions qui pourraient être travaillées à 11.

L’Intersyndicale ne semble pas opposée à proposer, pour 2018, l’organisation d’un Colloque sur, par exemple, la place des retraités dans la société.
Cette proposition a fait débat parmi les 9. Chaque Organisation a besoin de faire le point chez elle.

Il faut rappeler que la CGT ne s’est jamais satisfaite de la désunion tant chez les actifs que les retraités, d’avoir une Intersyndicale et une Inter-UCR, l’une revendicative, l’autre de plus en plus institutionnelle.

Le prochain rendez-vous de l’Intersyndicale est prévu le 30 octobre.

Retour en haut