Logo du site

Article publié le 15 mars 2013.

SECTIONS SYNDICALES FO - CGT - CFDT - Solidaires et agents non-syndiqués : Motion des agents DGCCRF des Pyrénées Atlantiques - Pour la sortie de la DGCCRF de la RGPP/RéATE - Pour reconstruire un service public efficace

Les agents de la DGCCRF en poste dans les Pyrénées Atlantiques, syndiqués et non syndiqués, se sont réunis en Assemblée Générale le 14 mars 2013.

Le constat partagé des conséquences de la RGPP/RéATE sur les missions, les moyens, les droits et garanties collectifs des personnels n’est plus à faire.

L’efficacité de la DGCCRF a été brisée par l’éclatement des services déconcentrés. La partition des missions entre DD(CS)PP et DIRECCTE est empreinte d’opacité et manque de pertinence.

Il est désormais urgent de sortir de la RGPP/RéATE et d’organiser efficacement le service public de protection des consommateurs et de l’ordre public économique, d’y affecter les moyens permettant la mise en œuvre des missions.

Le périmètre d’intervention des enquêteurs doit être le niveau départemental pour l’ensemble des missions (sauf exceptions telles que BIEVS, BIEC ou encore formation, gestion communication qui peuvent être exercées à l’échelon régional).

A l’appel de l’intersyndicale, ils décident :

- Très majoritairement d’une journée de grève le 21 mars 2013 au cours de laquelle ils distribueront le tract élaboré en direction des consommateurs ;

- D’adresser un dossier argumenté aux députés et sénateurs du département ;

- Unanimement de poursuivre leur action de saisie d’AGAT, débutée en novembre 2012, consistant à attribuer le code 499 à la totalité de leur activité.

Une délégation de sept agents fera le déplacement sur Paris le 6 avril.

Retour en haut