Logo du site

Article publié le 17 mars 2022.

Restauration collective des agents CCRF du Morbihan

Jusqu’en fin d’année 2021, les agents CCRF de Vannes avaient la possibilité de déjeuner au restaurant inter-entreprises UDOPA situé à 700 mètres de la DDPP, qui bénéficiait d’un conventionnement. Ce restaurant a fermé ses portes le 31 décembre 2021, les murs ayant été vendus à un investisseur, laissant les agents sans solution de restauration.

En comité technique le 16 décembre 2021, les représentants syndicaux ont attiré l’attention de la direction de la DDPP et du directeur du secrétariat général départemental (SGCD) sur la situation qui se profilait au 2 janvier 2022. Il leur a été répondu qu’un conventionnement était en cours avec le restaurant du CROUS et que le SGCD « s’engageait à trouver une solution pour le 2 janvier  ».

Aujourd’hui, le 14 mars 2022, aucune solution temporaire n’a été concrètement proposée aux agents, qui ne disposent depuis le début de l’année que d’une salle de convivialité (dotée d’une jauge maximale de 10 personnes jusqu’à ce jour, et 24 places désormais, pour tous les agents du bâtiment, DDPP, DDETS et ARS), et d’une « lunchbox  » (comprendre : une boîte en plastique à 2 étages et les couverts assortis) offerte généreusement par la Préfecture à l’occasion des fêtes de fin d’année !

Le SGCD serait sur le point de « conclure  » (!) avec le CROUS, mais n’envisage pas de solution de remplacement pour les périodes de fermeture, à savoir les vacances scolaires, dont 2 mois en été.

Or, lors du comité technique, le SGCD a confirmé qu’il ne faisait qu’appliquer les politiques des ministères d’origine des agents. Des crédits ont été transférés dans ce but, crédits dont les agents CCRF du Morbihan basés à Vannes n’ont toujours pas vu la couleur.

Le document du ministère de l’économie servant de support aux délégués départementaux de l’action sociale finances indique que des titres-restaurant peuvent être attribués « Quand l’espace habituel de restauration est provisoirement fermé pour une durée supérieure à quatre semaines, sans alternative possible dans un autre restaurant à proximité ; Quand le restaurant avec lesquels une convention a été passée ferme à périodes régulières (ex. : cantines qui ferment le mercredi et pendant les vacances scolaires). »

Les agents CCRF de la DDPP du Morbihan demandent donc, en tant qu’agents du ministère des finances, leur ministère employeur, l’application des politiques sociales dont bénéficient les agents du ministère, à savoir :

- la mise en place immédiate des titres-restaurants pour les agents de Vannes, et de manière rétroactive depuis le 1er janvier 2022, et ce tant qu’il ne sera pas possible d’accéder facilement à une solution de restauration collective conventionnée ;

- le maintien des titres-restaurant pour les agents de Lorient qui ne disposent pas de solution de restauration à proximité de l’antenne de Lorient ;

- la mise en place de titres-restaurant pour les périodes de fermeture du CROUS, si une convention venait à être conclue avec ce restaurant pour les agents de Vannes.

Les agents CCRF du Morbihan se joignent ainsi à leur collègues de la Savoie et des Landes pour dénoncer les nouvelles politiques en matière de restauration auxquelles sont soumis les agents CCRF depuis le 1er janvier, et demander une véritable transparence quant aux budgets alloués à la restauration collective.

17 signataires sur 18 agents CCRF à la DDPP 56

Retour en haut