Logo du site

Article publié le 29 juin 2012.

Rencontre avec les ministres : la CGT aux Finances exigante pour un vrai changement

Les Ministres Pierre MOSCOVICI et Jérôme CAHUZAC ont reçu ce mardi 26 juin 2012, en présence de Dominique LAMIOT Secrétaire général de Bercy, une délégation de la Fédération des Finances et ses composantes. Pour la CGT, cette rencontre constituait la première étape destinée à faire le point sur l’ensemble des exigences revendicatives aux finances (Bercy et établissements du semi-public).

Dans notre intervention liminaire, nous avons tenu à rappeler :

- Que la crise des finances publiques a été organisée et instrumentalisée aux motifs de l’application des plans d’austérité tournés contre les peuples.

- Que la CGT a toujours été force de proposition et à l’initiative des mobilisations pour faire valoir des choix alternatifs en faveur d’un nouveau type de développement humain durable.

- Que la CGT, membre du collectif pour un audit citoyen de la dette, demande un examen rigoureux de l’intégralité des finances publiques pour déterminer les responsables à l’origine des mécanismes producteurs de la dette publique.

Sur ces sujets et fort de notre position de première organisation syndicale à Bercy, nous avons exigé l’ouverture de négociations inscrites dans la durée.

Par ailleurs, sur l’ensemble des contentieux revendicatifs affectant directement le quotidien des salariés finances, la CGT a exprimé la nécessité d’actes immédiats de rupture et de justice sociale.

- arrêt des réformes en cours RGPP – REATE (Bercy et opérateurs de l’État)

- réforme profonde de la fiscalité, création d’un pôle financier public

- réhabilitation des missions de contrôle et conseils

- une véritable statistique publique

- une politique monétaire et du crédit

- Changer le travail : Volume d’emploi, plan de qualification, formation, rémunération (annulation du dispositif PFR, abrogation de la loi dite de mobilité, du décret jour de carence, accès linéaire au 8ème échelon C, égalité femmes hommes, discriminations, non titulaires, santé au travail ...

- Action sociale (actifs et retraités)

- Dialogue social suite à la loi de 2008 et aux accords de Bercy, enjeux de négociations, droits syndicaux, droit de grève-abrogation du 1/30ème...

En réponse, après avoir indiqué que peu de points pourraient être examinés en séance, les Ministres ont apporté les éléments de méthode qu’ils souhaitaient introduire dans la conception d’un dialogue social, placé sous « le signe de la confiance ».

- Ils ont confirmé le maintien d’un seul secrétariat général à Bercy et d’un seul CTM,

- Ont souligné les enjeux de fiscalité dans un contexte de forte dégradation des comptes publics et ont insisté sur les missions de contrôle (TRACFIN, SNDJ et le contrôle fiscal…),

- Ont affirmé le caractère indispensable des missions et des ressources de la Caisse des dépôts et confirmé le doublement du plafond du livret A,

- Ont pris note des dossiers en cours et des exigences de La CGT.

Mais ces intentions affichées ne peuvent masquer de fortes divergences, notamment sur le volume des emplois et celui des plans de qualifications à venir....

L’heure n’est pas à l’attentisme, la CGT aux Finances entend peser sur le contenu des politiques publiques. Cela ne pourra pas se faire sans l’engagement des personnels, dans l’unité la plus large.

Comme hier, la mobilisation, c’est toujours maintenant !

Retour en haut