Logo du site

Article publié le 21 janvier 2015.

Pour les patrons - tout est bon dans le MACRON

Des millions de citoyens se sont rassemblés pour condamner les odieux attentats commis contre des journalistes, des salariés, des citoyens. Partout la mobilisation est utile pour défendre les libertés d’expression et la démocratie. Les dangers qui guettent la démocratie se nourrissent de la crise qui sévit depuis tant d’années dans notre pays et au delà de nos frontières. C’est pourquoi nous considérons qu’il y a une grande urgence à agir sur la situation économique de la France pour réellement lutter contre l’exclusion sociale, terreau des désespoirs les plus inquiétants.

Les gouvernements successifs ont appliqués une politique d’austérité basée sur :

  • La baisse des rémunérations du travail,
  • La réduction des dépenses publiques,
  • La casse des garanties collectives des salariés.

La dernière réforme des retraites a repoussé l’âge de départ de 2 ans, l’accord interprofessionnel de 2013 qui a engendré la loi de sécurisation de l’emploi facilitant les licenciements et le pacte de responsabilité qui attribue 40 milliards aux entreprises et une réduction de moyens publics, toutes ces réformes ont aggravé les conditions de vie des populations.

La réforme de l’état et celle des collectivités portent en germe les mêmes attaques. Ce sont ces mêmes méthodes qui ont été appliquées en Grèce, en Espagne et au Portugal notamment, aggravant toujours plus la situation économique de ces pays !
Le projet de loi MACRON s’inscrit dans cette même lignée.

L’Etat sert les dividendes et n’est plus au service du « social  ». C’est pourquoi il est nécessaire de défendre les acquis sociaux et d’obtenir une autre distribution des richesses produites.

LOI MACRON : Projet fourre tout et très destructeur qui simplifie la vie des employeurs et complique celle des populations :

  • Travail : le plus médiatique

Travail du dimanche et en soirée  : c’est l’activité en continu qui amorce sa banalisation mettant fin progressivement aux compensations salariales car à terme ce travail ne sera plus exceptionnel. Il s’agit ni plus ni moins de la fin du repos dominical.

  • Justice

- Licenciements collectifs encore plus faciles avec assouplissement de la Loi dite de sécurisation professionnelle issue de l’ANI visant à rendre sans effets la saisine des tribunaux administratifs.

- Dépossession des élus prudhommaux de leurs moyens de rendre justice, renvoyant nombre de litiges vers les juges professionnels. La grande difficulté pour le salarié de trouver un défenseur syndical pour le représenter en justice. La possibilité de court-circuiter le droit du travail et la justice prud’homale par « convention » entre l’employeur et le salarié

- Suppression de la compétence des inspecteurs du travail en matière d’autorité administrative pour les contestations de répartition des sièges et collèges électoraux lors des élections du personnel.

- Suppression de la peine d’emprisonnement en cas de délit d’entrave pourtant d’ordre public (qui désignent l’ensemble des règles obligatoires qui permettent la vie en société et l’organisation de la nation)

  • Urbanisme

L’art 25 va autoriser le gouvernement à légiférer par ordonnances sur les rapports entre bailleurs et locataires.

Le gouvernement veut également promouvoir le logement intermédiaire plus cher que les logements sociaux avec la menace de délaisser le parc véritablement social dont les prix correspondent aux moyens de 80% de la population.

  • Transports

Mise en concurrence du rail (transports publics) par les autocars. Cela signifie un transport à deux vitesses où le train plus sûr, moins polluant et plus ponctuel sera réservé aux plus aisés et les cars, soumis aux aléas de circulation et plus accidentogènes, seront utilisés par les plus pauvres ;
Ne va-t-on pas ainsi vers un démantèlement du service public du transport ferré ?

TOUS CONCERNES, TOUS IMPLIQUES

Il faut changer de cap - PRIVE/PUBLIC -
Pour le respect de la démocratie, du débat parlementaire, du Code du travail, du Service public

Dès le LUNDI 26 JANVIER 2015

CONTRE LA LOI MACRON !

le 26 janvier 2015 MANIFESTEZ TOUS ENSEMBLE !!

Retour en haut