Logo du site

Article publié le 6 juillet 2012.

Motion des agents du pôle C de la DIECCTE de Guyane

Mise sur orbite ratée du pôle C

Le 2 septembre 2011, les agents du pôle C de la Dieccte de Guyane dénonçaient par motion les difficultés d’exercice de leurs missions accentuées par des difficultés internes. Neuf mois se sont écoulés depuis sans que les agents puissent observer d’améliorations de leurs conditions de travail ou de prise en considération de leurs revendications. De l’avis même du directeur, le fonctionnement du service est en « mode dégradé » et organisé selon « une priorité : le pilotage à vue ».

Nous listons de nouveau les maux qui accroissent le sentiment de déréliction des agents du pôle C et qui n’ont donné lieu à aucune réponse crédible de la part de la direction locale ou de la direction nationale :

- carence d’encadrement ;

- carence d’organisation ;

- effectifs en chute libre ;

- absence de communication et d’échange sur les enquêtes ;
travail illusoire de façade de l’observatoire des prix et du GIR concurrence ;

- désorganisation du travail des agents ;

- gestion chaotique du courrier arrivé et du courrier envoyé ;

- délais fantaisistes de certains dossiers ;

- récurrence en 2012 d’ouverture de TN avec plusieurs mois de retard ;

- non-respect du protocole de notation.

A tout cela s’ajoute la gestion courtelinesque de la directrice générale qui décide d’imposer à des directions déjà au bord de l’asphyxie des outils informatiques inachevés (SORA 2) et s’engage sur la mise en place d’une démarche qualité fondée sur la norme ISO 9001 demandant l’investissement des agents alors qu’elle vient de saborder les directions départementales. Nous rappelons, pour information, à la directrice générale que la DGCCRF dispose déjà une démarche qualité interne et qu’une certification ISO 9001 ne fera qu’accroitre les tâches administratives et les procédures inutiles et chronophages au détriment du service public. A noter qu’en Guyane nous attendons depuis 4 ans que le chef de pôle signe les instructions nécessaires à la validation de cette démarche qualité.

Les 9 agents signataires du pôle C

Retour en haut