Logo du site

Article publié le 25 septembre 2015.

Motion des agents CCRF des pôles C de la future région LRMP

Nous, agents des pôles C des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, avons pris connaissance du projet de réorganisation de la future unité régionale, présenté lors du CTSD du 21 septembre.

Nous tenons à réaffirmer notre opposition de principe à cette réforme comptable (suppression d’effectifs) et notre revendication de reconstruction d’un lien hiérarchique direct pour les agents CCRF

Nous contestons également le prisme par lequel cette étape de la constitution de la DIRECCTE LRMP est abordée, qui consiste à positionner uniquement les cadres pour donner de la lisibilité aux agents, selon l’administration.

Pour nous, seules les missions peuvent servir de socle à la réflexion. C’est d’elles que doit découler le réseau (implantations géographiques) et les moyens tant humains que matériels.

Nous refusons d’être enfermés dans une pseudo-concertation, menée dans un calendrier ubuesque, qui vise en fait :

- à diviser les agents, plus que construire une réflexion globale ;

- et in fine à les mettre devant le fait accompli.

Nous exigeons donc, conformément aux préconisations du Ministère de la Décentralisation et de la Fonction Publique, une garantie de transparence et un traitement identique des agents.

Pour nous, il est donc impératif que :

- d’une part, l’étude d’impact soit présentée et validée par le CHS-CT

- et que, d’autre part, la totalité des fiches de pré-positionnement soit communiquée simultanément à l’ensemble des agents et de façon transparente.

Seule cette condition permettra un choix éclairé des agents sur l’exercice des missions, la pérennité de leur poste et des conditions de travail qui en découlent.

Nous restons déterminés à défendre le service public et les missions qui nous sont confiées.

Nous serons attentifs à la prise en compte de nos revendications pour déterminer la suite que nous donnerons à notre mobilisation.

37 agents signataires

Retour en haut