Logo du site

Article publié le 19 mai 2014.

Motion des agents ccrf de la Drôme et de l’Ardèche : Avant la fête de la musique : la journée du pipeau !

A l’instar de nos collègues de l’Ain, nous, agents CCRF, syndiqués et non syndiqués, de la DDPP de la Drôme et de la DDCSPP de l’Ardèche, nous sommes réunis en HMI les 12 et 13 mai 2014. Comme eux, nous percevons la réunion de l’ensemble des agents CCRF de Rhône-Alpes fixée le 20 juin 2014 à Marcy-L’étoile, au mieux comme une maladresse, au pire comme une provocation.

La forme

Réunir tous les agents à Lyon, un vendredi de la fin juin laisse déjà augurer d’une journée éprouvante…

En outre, une grande messe calibrée avec des spécialistes du droit de la consommation (un universitaire et un avocat) en guest star est antinomique avec la recherche d’économies au niveau de l’Etat qui nous est servie à longueur de journée sur les ondes. Comme le font remarquer nos collègues de l’Ain, la DGCCRF est-elle à ce point décimée pour qu’on soit obligé d’inviter ces experts ?

Le fond

De deux choses, l’une :

- soit cette réunion s’inscrit dans le « plan d’amélioration (!) du fonctionnement et du pilotage du réseau déconcentré en charge de la CCRF  » dit « plan d’actions  » du CIMAP, notamment l’action n°9 qui prescrit « un échange plus fluide d’informations et un meilleur partage des bonnes pratiques professionnelles et faciliteront la coopération interdépartementale  », alors la présence des intervenants précités est inappropriée,

- soit cette journée a pour but d’informer les agents sur « la loi consommation et sa mise en œuvre  » comme son nom l’indique, auquel cas les trois modules de formation qui s’annoncent rempliront bien mieux cet office que cet « happy meeting  ».

Le contexte

Enfin et surtout, c’est le contexte qui fait dire aux agents, qu’en réalité, ce rassemblement est organisé pour « sortir un petit peu les agents CCRF des DDI pour leur faire respirer le bon air pur ». Sauf, qu’après la journée du pipeau, la musique va s’arrêter pour laisser à nouveau la place au quotidien de plus en plus difficile de l’exercice de nos missions.

Car le CIMAP persiste, signe et acte la partition DIRECCTE-DDI.

Pire, la décision n° 34 de ce CIMAP entérine la mutualisation interdépartementale des agents CCRF en DDI, ainsi les conventions de mutualisation sont déjà en cours de signature !!!

Les DDI sont déjà exsangues et la DIRECCTE demande aux agents CCRF de ces directions d’aller faire les CPMM ou l’OIV dans les autres départements de Rhône-Alpes (c’est déjà le cas pour la Savoie) !!!
On parle pour l’instant de volontariat, mais à bien lire les comptes-rendus de CDR qui réunit les directeurs de DDI, la mutualisation deviendra très vite la règle imposée à tous les agents.

Or, dans nos deux départements, les départs ne sont plus remplacés (3 départs actés en Drôme en 2014 (+3 en 2015), 2 en Ardèche) et pendant ce temps, on « gonfle  » les DIRECCTE.

Si on comprend bien, à la DG on se satisfait du fait qu’il y ait de plus en plus de barreurs et de moins en moins de rameurs !!!

Entendons nous bien, nous n’avons rien contre les collègues affectés à la région, en revanche nous critiquons cette architecture schizophrénique, soutenue par la DG, qui génère cette dualité malsaine pour les agents.

Enfin, le contexte régional nous rappelle malheureusement que désormais les agents en DDI sont à la merci du caporalisme imposé par des directeurs de DDI irrespectueux des règles élémentaires de droit du travail.

Par conséquent, les agents CCRF de la Drôme et de l’Ardèche soussignés profitent de l’occasion qui leur est donnée de s’exprimer pour informer la Directrice Générale sur la difficulté de l’exercice des missions CCRF en DDI.

Ainsi, à l’aune des problèmes évoqués supra, les agents ci-dessous signataires appellent au boycott de cette « journée du pipeau » et invitent les agents concernés de Rhône-Alpes à se réunir et à se prononcer.

On n’ira pas à la journée du pipeau, on connaît la chanson (triste) !!!

22 agents signataires

Retour en haut