Logo du site

Article publié le 11 février 2013.

Motion d’agents de la DDPP du Maine et Loire

A l’attention de Monsieur le Directeur

Les agents de la DDPP49 ont appris un changement d’organisation de l’accueil durant la semaine 5. Cette modification porte sur la suppléance de la titulaire par la secrétaire du service CSM. Auparavant, cette suppléance était réalisée à tour de rôle par des agents du secrétariat général et les autres secrétaires de service, selon un planning prédéfini (à raison d’une demi-journée par mois).

La nouvelle organisation proposée rend caduc ce système. La nouvelle suppléante a été convoquée individuellement par la direction de façon inopinée afin de lui présenter ce nouveau système. L’agent n’a pas été en mesure de négocier ce changement de poste partiel.

Il y a quasiment un an jour pour jour, la hiérarchie avait changé brutalement les attributions d’un agent, sans concertation, ni avis du comité technique. Cette décision avait fortement altéré l’ambiance de la DDPP49 et fait l’objet d’une motion du personnel CCRF directement impacté.

La direction, une fois encore, a négligé d’informer le Comité Technique des modifications d’organisation qui impactent plusieurs agents.

Malgré le travail réalisé avec le cabinet CHORUS Consultants afin d’améliorer les relations au sein de la DDPP49, les agents signataires déplorent une nouvelle fois des méthodes de management brutales et inefficaces. La direction impose des changements d’affectation vécus comme des sanctions alors qu’il conviendrait plutôt de réunir les collectifs de travail pour discuter des évolutions inévitables liées notamment aux réductions d’effectif. Le personnel signataire n’est pas opposé par principe aux changements, mais considère que chaque mission doit être valorisée par la direction et que les modifications pour être bien acceptées doivent être argumentées et reposer sur des éléments objectifs et connus de tous.

Le manque de transparence et l’autoritarisme outrancier participent au sentiment de malaise persistant au sein de la DDPP49. Nous déplorons que la direction n’ait pas tiré les leçons des erreurs passées, et ce en dépit des nombreuses heures de réflexion dans le cadre des groupes de travail (agents et encadrement) organisés par CHORUS Consultants. Les sommes dépensées par la DGAL et le CHS Finances n’auraient-elles servi que d’alibi ?

Le personnel signataire attend de la direction qu’elle modifie enfin ses méthodes de management contreproductives afin de restaurer un climat social apaisé et constructif.

18 agents signataires

Retour en haut