Logo du site

Article publié le 4 décembre 2015.

Lettre aux responsables des concours de recrutement de la DGCCRF et de la DGDDI

Alertés par de jeunes candidats aux concours des Finances, nos syndicats ont constaté un chevauchement aux épreuves des deux concours externes pour 2016 de recrutement des inspecteurs des douanes et Inspecteurs de la CCRF :

- Dates des épreuves écrites : mardi 12 et mercredi 13 janvier 2016 pour la DGCCRF

- Dates des épreuves écrites : mercredi 13, 14 et 15 janvier 2016 pour la DGDDI

Cette situation nous apparaît très préjudiciable pour les personnes aspirant à entrer dans la fonction publique : elle divise par 2 leurs chances en les forçant à choisir entre 2 concours jumeaux.

Ceci se produit en pleine période d’un chômage qui frappe en priorité les jeunes, nombreux à se présenter aux concours de la Fonction publique, et après des années de déclin ininterrompu du nombre de postes aux concours en application des politiques d’austérité budgétaire (et alors que la concrétisation des projets gouvernementaux de recrutements liés à l’instauration de l’état d’urgence en France est nécessairement éloignée).

Si un tel dysfonctionnement est encore rattrapable, nos syndicats attendent des deux administrations concernées, que des missions conjointes conduisent de surcroît à travailler en partenariat, qu’elles fassent le nécessaire pour :

- aboutir à une rationalisation du calendrier du concours d’inspecteurs 2016, ou à tout le moins, un ajustement horaire des épreuves de la journée du 13 janvier (journée de chevauchement) afin que les candidats puissent se présenter aux deux concours alternativement ;

- se montrer plus attentives au calendrier des concours à l’avenir, dans l’intérêt général de la politique de recrutement et particulier, des candidats.

Pour la CGT Centrale Bercy
La secrétaire générale
Ghislaine Cressely

Pour le SNA-CCRF
la secrétaire générale
Brigitte Bidault

Pour le SNAD-CGT
la secrétaire générale
Manuela DONÀ

Pour la fédération des Finances CGT
la secrétaire générale
Patricia Tejas

Retour en haut