Logo du site

Article publié le 23 septembre 2021.

Faisons converger les luttes le 5 octobre

A l’heure où la France tente de sortir d’une des pires crises sanitaires de son histoire, le Président de la République et son gouvernement accélèrent leur politique ultralibérale et annoncent de nouveaux reculs sociaux. Pas d’augmentation des salaires, pas de reconnaissance des pénibilités, pas de revalorisation des métiers. Pire, ils confirment leurs attaques contre l’assurance chômage et envisagent un nouveau recul de l’âge de départ à la retraite.

A la suite de la mobilisation de nos camarades retraités, le 1er octobre, c’est tout le monde du travail qui doit se mobiliser.

Dans notre CCRF, le projet de Plan Stratégique de l’Administration Territoriale de l’État (PS ATE 2022-2025) consacre l’interministérialité comme organisation de l’État de manière irréversible. C’est une nouvelle attaque contre les services publics, richesse collective des citoyens.

Le 5 octobre nous avons 5 raisons d’agir pour :

- l’augmentation générale des salaires par la revalorisation du point d’indice et l’amélioration de la grille indiciaire, ainsi que des mesures fortes pour gagner l’égalité professionnelle,

- l’arrêt des suppressions de postes et des recrutements partout où c’est nécessaire,

- l’abandon du projet de loi 3DS, des restructurations et le maintien et le développement de services publics de proximité,

- l’arrêt des emplois précaires et la mise en place d’un plan massif de titularisation et/ou de CDIsation,

- l’engagement que la réforme portant sur un régime universel des retraites ou la remise en cause des régimes spéciaux est abandonnée.

Pour le progrès Social, Organisons nous, Rassemblons-nous et Mobilisons-nous ! Le 5 octobre 2021,

Agissons en grève et en manifestations

Retour en haut