Logo du site

Article publié le 15 mars 2022.

CGT - Solidaires - FO - Restauration collective des agents CCRF de la Savoie : Oui au maintien des titres restaurants, non aux tickets de rationnement !

En lieu et place des titres-restaurants crédités sur la carte Bimpli (ex Apetiz) la Préfecture de la Savoie nous impose aujourd’hui un système d’un autre âge : un carnet de petits tickets en carton, utilisables un par jour et par agent (surtout pas un de plus !), d’une durée de validité d’un mois (surtout pas un de plus !) dans une liste d’établissements qui ne répondent absolument pas aux besoins des agents CCRF en terme de restauration collective :

- parce que les établissements conventionnés sont très restreints et ne se situent pas dans un périmètre acceptable ;

- parce que du fait de cet éloignement, il ne sera plus possible pour les agents souhaitant limiter leur temps de pause à 45 minutes, de bénéficier d’un accès à la restauration collective ;

- parce que cette distance incite à l’utilisation d’une voiture pour s’y rendre (sous réserve de pouvoir se garer !), incitation contraire aux préconisations écologiques en faveur des déplacements doux ;

- parce qu’encore, ce choix plus que limité exclut de facto les collègues souffrant d’allergies ou d’intolérances alimentaires, ou suivant un régime alimentaire particulier.

Par ailleurs, ce choix n’est pas sans poser quelques interrogations :

- Quid des règles de déontologie : sera-t-il encore possible pour notre service, de contrôler en toute impartialité les établissements devenus « cantine » ?

- Quid de la protection de la vie privée des agents pendant leur temps de pause, tant vis à vis de l’employeur que du prestataire, quand ces fameux tickets comportent les nom, prénom, et lieu de restauration pour un jour donné ?

- Quid de la préservation d’un régime alimentaire équilibré, conforme au plan nutrition santé ? Les nouveaux tickets ne permettent même pas de s’approvisionner en fruits ou en légumes !

- Quid des sanctions annoncées en cas de restitution incomplète des tickets non utilisés ? Car oui, nous avions nous aussi du mal à y croire, mais des fonctionnaires seront employés à effectuer un tel contrôle a posteriori ! Ces agents du service public ne peuvent-ils pas se voir confier mission plus utile à nos concitoyens ? Peut-on encore imaginer un climat de confiance au sein de notre service ?

Ce qui va en réalité se passer, c’est que les agents CCRF ne se rendront pas, chacun pour au moins une raison qui lui est propre, dans les établissements conventionnés ! La suppression de la carte Bimpli et son remplacement par le nouveau système va ainsi conduire mécaniquement à une perte sèche pour les agents. Ce qui nous est présenté comme un progrès sur le plan social n’est qu’une illusion, une « pratique commerciale trompeuse » ! Dans un contexte où le pouvoir d’achat est en berne, cette décision est inconcevable !

Les agents CCRF de la Savoie demandent donc, par la présente :

- le renoncement à ce changement absurde, et le maintien des titres-restaurant BIMPLI. Nous dénonçons ce système d’un autre âge et proposons à l’inverse, s’il est nécessaire d’harmoniser les pratiques, un élargissement du système BIMPLI aux autres agents intéressés.

- une véritable transparence quant aux budgets alloués à la restauration collective : que deviendront les budgets initialement alloués au dispositif BIMPLI, et bientôt non utilisés ?

A L’UNANIMITÉ DES AGENTS DE LA DGCCRF DE LA SAVOIE (HORS ENCADREMENT)

Retour en haut